Skip to content
atelier fraisage EP MECA - Lubrifiant Blasocut BC 935 Kombi

Avec le lubrifiant, plus on avance, plus on gagne

Les défis rencontrés par EP MECA, une jeune PME de la mécanique générale, révèlent sa capacité à saisir sans tabou les opportunités d’un marché à conquérir. Tourné vers le futur, son atelier dispose d’un éventail étendu de procédés pour l’usinage, la chaudronnerie, la découpe jet d’eau… L’entreprise doit son succès à une production très diversifiée. La sécurisation de process sur des matériaux durs et l’engagement environnemental des dirigeants sont les défis qu’elle relève en partenariat avec Blaser Swisslube.

Créée en 2005 et installée dans la plaine du Forez (42), EP MECA compte aujourd’hui 80 salariés. L’innovation est le moteur de cette entreprise multi-services résolument positionnée sur des marchés porteurs. Elle propose les fonctions R & D, production, maintenance-SAV… L’atelier d’usinage dirigé par Laurent Duchon est un pôle de création de valeur au service de la sous-traitance. EP MECA cultive son esprit d’innovation en proposant son savoir-faire aux start-ups pour le lancement et la fabrication de leurs projets.

Produire de la qualité en s’appuyant sur des bases solides

Développant un intérêt constant pour la veille technologique, le chef d’atelier a rencontré Thibault Hariche, conseiller Blaser, pour évaluer sa stratégie de lubrification et le contexte de production. Le lubrifiant influence l’ensemble des paramètres de coupe ; il agit sur la qualité d’usinage, la fiabilité des process et le coût global des pièces produites. A la suite de cet échange, une visite approfondie de l’atelier a été organisée : l’usinage inox concerne près de 80% des applications. Le parcours atelier a été riche d’informations, associant le contrôle des bains dans les bacs des machines et le ressenti des opérateurs pour améliorer la fabrication et la démarche qualité. Le lubrifiant soluble et la dureté de l’eau utilisée ont été analysés avec la volonté d’optimiser la gestion d’une consommation plus économique et responsable.

Thibault Hariche et Laurent Duchon, partenariat gagnant pour l'amélioration des process de lubrification de coupe

Connaissant la diversité des process (sciage, fraisage UGV, tournage), Laurent Duchon et Thibault Hariche ont priorisé le choix d’un lubrifiant soluble polyvalent. La qualité des usinages est un prérequis indiscutable sur de nombreuses applications dédiées à la réalisation de machines spéciales et au prototypage. Associant leurs expériences, l’expert en lubrification de process d’usinage et le chef d’atelier ont acquis la certitude qu’ils pouvaient obtenir des gains significatifs en adoptant Blasocut BC 935 Kombi. Reconnu pour ses performances de haut niveau aussi bien pour le fraisage, le tournage, l’UGV ou le sciage, le BC 935 Kombi offre une solution bioéquilibrée soluble, sans bactéricide, sans Bore, ni Isothiazolinone. L’émulsion utilise un concept naturel pour rester biologiquement stable en usinage comme en rectification. Sous réserve que le produit soit correctement utilisé et bien entretenu, il peut durer de nombreuses années.

Favoriser le changement, la stratégie gagnante

Les essais ont très vite démontré des gains mesurables significatifs avec une performance durable plus importante que ce qui était attendu. « Sur le fraisage trochoïdal de pièces en Superduplex, matériau fortement allié en Chrome et Nickel, nous avons également enregistré une forte baisse de la consommation d’outils. Avec le lubrifiant de Blaser, notre fraise a effectué 14 pièces au lieu de 4, avec le soluble que nous utilisions précédemment » témoigne le responsable de l’atelier. « Nous avons pu mesurer des gains équivalents sur les inox. En améliorant la qualité de la coupe, on augmente la sécurité des process. Cela devient particulièrement intéressant pour ce qui concerne le travail de nuit sans surveillance opérateur. Certaines pièces comportent des cycles d’usinages pouvant atteindre jusqu’à 15 h ! Nos gains outils se cumulent avec les gains en capacité des machines. »

L’objectif de réduction de consommation a lui aussi été largement atteint. A périmètre équivalent, la consommation estimée à  1 352 litres par/an est ramenée à 478 L. Ceci s’explique aisément par le taux de rajout qui a baissé de 3 à 1% pour une qualité d’usinage améliorée. L’outil liquide proposé par Blaser Swisslube a été bien perçu par les opérateurs. Ils ont constaté l’amélioration de l’état de surface et l’absence de surchauffe sur les matières réfractaires. Par ailleurs, le produit plait. Il protège les machines qui restent propres. Les opérateurs ne sont plus soumis à de mauvaises odeurs ou à de pénibles démangeaisons.

Equipe EP Meca et Blaser Swisslube : une véritable stratégie de lubrification gagnante

Plus on avance, plus on augmente son avantage

Le parc machines a été reconverti avec le BC 935 Kombi de Blaser Swisslube : des machines de sciage jusqu’aux centres de fraisage et tournage. Le potentiel offert par l’outil liquide a suscité un vif intérêt de la part du responsable Qualité HSE et du responsable d’atelier qui ont participé à la formation Blaser. Puis, ils ont poursuivi leur action par un diagnostic de la compatibilité entre huile machine et huile de coupe afin d’améliorer le fonctionnement des machines et l’environnement sanitaire. La maintenance du lubrifiant est maintenue à son meilleur niveau de qualité. L’hygiène en production est une priorité partagée avec les opérateurs en coresponsabilité et transparence.

Parallèlement, des progrès sensibles sur les états de surfaces et plans de joint ont été accomplis. Cela évite des opérations coûteuses de superfinition pour garantir la longévité de certains équipements voués à des contraintes d’utilisation extrêmes. Le succès du lancement d’une nouvelle génération d’appareils de broyage et d’injection de polymères témoigne des retombées importantes liées à l’innovation. Les rotors superduplex utilisés ont une espérance de longévité d’environ 18 mois, là ou précédemment, 6 mois était la norme.

Sous l’impulsion du responsable d’atelier et du conseiller Blaser, le partenariat enclenché reste continuellement alimenté par de nouveaux objectifs. Des progrès remarquables ont été accomplis pour diminuer la consommation d’outils sur les usinages difficiles, notamment en perçage profond…

Laissez un commentaire