lubrifiant B-Cool MC610 usinage

B-Cool MC 610 : Comment lui résister ?

L’arrivée de B-Cool MC 610 pourrait bien s’avérer la révélation 2021 pour réaliser de sérieuses économies et produire en toute sérénité même dans les plus petites structures de la vallée. Ses qualités et son coût d’usage lui confèrent une attractivité sans pareil sur le marché des huiles solubles.

Des économies de premier ordre

Il n’y a jamais rien de simple dans le quotidien d’un atelier, les plannings, changements de fabrications, diversité des matériaux usinés, maintenances des équipements. A défaut d’être un grand chef d’orchestre, il faut souvent se transformer en gestionnaire multifonction, adaptable à la façon d’un « couteau Suisse ». Au de-là de la recherche de productivité, le sous-traitant a besoin de veiller à la polyvalence et à la sécurité de ses process et de son personnel. C’est précisément le terrain d’excellence du B-Cool MC 610 de Blaser Swisslube, un fluide de coupe soluble polyvalent, économique qui facilite la vie de ses utilisateurs.

EP Meca et Blaser swisslube, la collaboration

Sa grande stabilité impressionne dans le contexte d’usinage multimatière. Là où deux ou trois vidanges par an sont la norme, B-Cool MC 610 offre une longévité sur plusieurs années.  Côté consommation, les rajouts se font fréquemment à un taux inférieur à 1% de concentration (2% pour certaines applications), soit 2 à 3 fois moins qu’un produit polyvalent courant. C’est donc une économie directe sur les dépenses courantes et la trésorerie, sans compter les arrêts en production !

Peu exigeant et une longueur d’avance

A la base, c’est déjà un produit agréable, d’aspect clair, peu gras et sans odeur. Il est lavant si bien que pièces et machines restent propres, un plus pour les opérateurs. Pas de mousse ni d’effet savonneux, le solube supporte facilement  les charges provenant de l’usinage de la fonte grise, aluminium, laiton, cuivre et autres alliages, ferreux ou non. Même avec une eau « dure », sa tolérance au plomb est remarquable. On peut souligner l’absence de création de savon. Grâce à sa formulation unique, il possède des propriétés élevées de relargage des huiles de graissage, filtration et de résistance au stress. Il est à la fois mouillant et lavant, tout en protégeant de la corrosion, ce qui est bénéfique pour la qualité des pièces avant traitement.

Sur le plan technique, la performance est au rendez-vous : qualité, productivité, fiabilité durable. Selon les matières, l’usure des outils est à la baisse notamment sur les matériaux durs comme l’inox ou tendre chez les non ferreux. Il est souvent possible d’usiner 30% de pièces en plus avant de changer de plaquette ou d’outil. Fruit d’une dizaine d’années de recherche, ce nouveaux lubrifiant Blaser Swisslube fait bien plus qu’inspirer confiance, il apporte la démonstration pratique de résultats économiques et d’une sérénité en production. Les premiers utilisateurs français sont conquis par B-Cool MC 610 : «  Un produit remarquable qui conserve sa bonne fluidité et performance malgré de nombreuses applications et des mois d’exploitation ».

Retrouvez cet article sur le numéro 1100 de Machines Production

Laissez un commentaire